lundi 22 octobre 2018

Cher Emmanuel Lechypre,

Je découvre aujourd’hui seulement votre chronique sur mon livre Pouvoir d’achat, le grand mensonge. Vous parlez d’une "erreur majeure" quand j’affirme que la croissance est sous-évaluée, et vous en profitez pour passer mon livre par pertes et profits. Le procédé n’est pas très honnête : je ne parle de la croissance que dans une phrase de ma conclusion, mon livre concerne le pouvoir d’achat et l’inflation, exclusivement, et ce sont des sujets déjà vastes ! Par contre, vous ne revenez pas sur les deux motifs de minoration de l’inflation (l’immobilier sous-évalué et l’effet qualité), qui permettent de dégager un pouvoir d’achat positif, et qui ont déjà été dénoncés dans des rapports officiels rédigés par d’éminents économistes (du Conseil d'analyse économique et du ministère de l'économie), et dont je donne les références page 23. Quand on critique un livre, il faut l’aborder de front, pas par le petit bout de la lorgnette. La mesure du pouvoir d'achat et les moyens de le faire progresser sont des sujets fondamentaux, au plaisir d’en discuter avec vous sur les plateaux de BFM !
Avec toute ma considération
Philippe Herlin

jeudi 18 octobre 2018

Nouriel Roubini voit une crise d’ici 2020 : qu’en penser ?

Mon article pour GoldBroker : Nouriel Roubini voit une crise d’ici 2020 : qu’en penser ? (en anglais)

Autrement, pour "Pouvoir d'achat, le grand mensonge", je suis passé sur LCI chez David Pujadas et chez Pascal Perri, j'ai été interviewé par Le Figaro, etc. A retrouver dans la rubrique médias consacrée à mon livre.